Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Revue Eiffel – L’histoire de l’ingénieur français, l’histoire d’amour d’un corset | des films romantiques

jeC’est une zone pérenne de myopie cinématographique – l’idée que la science, les mathématiques ou, dans ce cas, l’ingénierie, en soi, ne sont pas assez excitantes pour tenir un film. Voici quelques grands esprits du XIXe siècle – Mary Anning amonite, et maintenant l’ingénieur Gustave Eiffel – ils ont été modifiés dans un style romantique voué à l’échec. La façon dont cette image médiale traditionnelle raconte, une rencontre fortuite entre Eiffel (Roman Doris) et l’amour perdu de sa vie, Adrien (Emma Mackie), a inspiré la tour elle-même. Le défi d’Adrienne à « être audacieux » est l’impulsion qui a incité Eiffel à abandonner son projet d’une commande de métro égalitaire mais peu impressionnante comme sa contribution à l’Exposition universelle de 1889, et à rêver grand à la place. Sa première lettre – A – est composée de 7 300 tonnes de fer forgé, imprimées de façon permanente sur un paysage urbain de Paris.

Eiffel Ce n’est pas désagréable – le temps passera assez agréablement lors d’un voyage longue distance. Ensemble, Doris et McKee ont la chimie d’un corset chancelant. Mais mettre en évidence une histoire d’amour fictive plutôt qu’un exploit d’ingénierie semble être une occasion manquée. Le résultat sage est un exemple – ce sont tous des rubans décoratifs et de la dentelle où vous auriez pris des rivets et des poutres comme source d’inspiration et peut-être remplir l’exigence d’être audacieux.

READ  « Dire à Lorne était vraiment difficile »