Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Ruchira Kamboj : « Nous n’avons pas besoin de nous dire quoi faire à propos de la démocratie » : l’Inde aux Nations Unies

L’envoyée indienne Ruchira Kamboj aux Nations unies : « Chacun a la liberté de dire ce qu’il veut » en Inde.

Les Nations Unies:

L’Inde n’a pas besoin qu’on lui dise quoi faire au sujet de la démocratie, a déclaré jeudi la représentante permanente du pays auprès des Nations Unies, l’ambassadrice Ruchira Kambuj, qui a assuré la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU pendant le mois de décembre.

L’Inde a assumé jeudi la présidence du Conseil de sécurité des 15 nations de l’ONU pour le mois de décembre, au cours duquel elle accueillera des événements de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme et le multilatéralisme réformé. La présidence fera tomber le rideau sur le mandat de deux ans de l’Inde en tant que membre élu non permanent du puissant organe des Nations Unies.

Mme Kamboj, la première femme représentante permanente de l’Inde auprès des Nations Unies, sera assise à la place du président à la table en fer à cheval. Le premier jour de la présidence indienne, je me suis adressé aux journalistes au Siège de l’ONU au sujet du programme de travail mensuel.

Interrogée sur la démocratie et la liberté de la presse en Inde, elle a répondu : « Je dirais donc que nous n’avons pas besoin qu’on nous dise quoi faire à propos de la démocratie.

« L’Inde est probablement la plus ancienne civilisation du monde, comme vous le savez tous. En Inde, les racines de la démocratie remontent à 2 500 ans, et nous avons toujours été une démocratie. En ce qui concerne les temps très récents, nous avons tous les piliers de la démocratie intacts – le législatif, l’exécutif, le judiciaire et le quatrième, la presse. Moyens Les médias sociaux sont très dynamiques, de sorte que le pays est la plus grande démocratie du monde.

READ  Biden vise à contrer le projet d'infrastructure mondiale de la Chine avec une nouvelle initiative du G7

« Tous les cinq ans, nous faisons le plus grand exercice de démocratie au monde. Chacun est libre de dire ce qu’il aime et ce qui lui plaît, et c’est ainsi que fonctionne notre pays. Il est rapide à réparer, à transformer et à changer. Et la trajectoire a été très impressionnante. Et je pas besoin de le dire. » C’est-à-dire que vous n’avez pas à m’écouter. D’autres disent cela », a déclaré Mme Kamboj.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et a été publiée à partir d’un flux syndiqué.)