Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Un tribunal français a jugé que d’anciens proches de Sarkozy étaient coupables de fraude électorale

L’ancien président français Nicolas Sarkozy doit rencontrer les lecteurs de son dernier livre, Promenades, le 2 octobre 2021 dans une librairie à Paris, en France. REUTERS / Stéphane Mahé / Photo d’archive

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

PARIS, 21 janvier (Reuters) – Un tribunal français a condamné vendredi deux anciens présidents français, Nicolas Sarkozy, à la prison à vie pour avoir détourné des fonds publics pour financer des accords référendaires.

Cinq anciens collaborateurs et associés de Sarkozy ont été poursuivis entre 2007 et 2012 pour complicité, complicité et détournement de fonds publics dans le cadre de l’attribution de contrats d’une valeur de 0,5 à 7,5 millions de dollars (8,5 millions de dollars).

Sarkozy, qui était exempté de la présidence dans ce cas particulier, n’a pas été directement contacté et s’est disputé avec les juges pour savoir s’il pouvait être contraint de témoigner.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Vendredi, le tribunal a reconnu coupable son ancien directeur général Claude Quant Chronism et l’a condamné à huit mois de prison. Des documents judiciaires montrent que le consultant Patrick Buisson a été condamné à deux ans de prison et à une amende de 000 150 000 pour détournement de fonds publics.

Ils ont nié avoir fait quelque chose de mal.

L’avocat de Kane a déclaré à la télévision BFM qu’il ferait appel du verdict.

Les partisans de son cas ont travaillé pour rendre la transcription réelle de cette déclaration disponible en ligne.

READ  La loi du Texas sur l'avortement « battement du cœur du fœtus » est rétablie par une décision de la cour d'appel

Parmi les accusés figurent Emmanuel Mignon, l’ancien chef de cabinet de Sarkozy, et Pierre Giacometti, ancien expert en sondages et consultant.

Un mois après la démission de Sarkozy, le président a perdu sa légitimité et fait face à un procès pour corruption, fraude, complicité de scandales de propagande-finance.

Sarkozy, une figure influente de la droite française, a été reconnu coupable l’année dernière de financement illégal de la propagande et d’influence, une chute choquante pour un homme qui excellait autrefois sur la scène mondiale.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Tangui Salan, Reportage de Dominic Vidalan ; Montage par Bill Berkrod

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.