Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Comment la France a été contrainte de sauver Eurostar

« Tout a basculé et nous sommes devenus du football avant tout politique », explique une source.

Les semaines qui ont suivi ont été une ruée pour convaincre les prêteurs de soutenir un deuxième sauvetage. Les actionnaires savaient qu’ils auraient à faire le «gros du travail». En avril, un accord de principe a été conclu et annoncé officiellement la semaine dernière.

Les propriétaires d’Eurostar ont injecté 50 millions de livres de dette et 200 millions de livres de dette ont été restructurés. Le montant total que les actionnaires ont injecté depuis le début de la pandémie est de 415 millions de livres sterling.

D’un point de vue purement commercial, vous ne le ferez probablement pas [the deal]S’il ne s’agissait que d’argent », explique l’une des sources.

Les événements ont laissé un goût amer dans la bouche d’Eurostar et de ses actionnaires. Bien qu’Eurostar ait profité du programme de congé du gouvernement, il n’a pu accéder à aucun des autres projets de soutien Covid du gouvernement. Les initiés ont comparé cela à maintes reprises à des milliards de dollars de prêts et de garanties accordés à des entreprises comme Rolls-Royce, British Airways et easyJet.

Une source note que ce ne sont pas seulement les contribuables français qui ont dû payer pour renflouer Eurostar. Hermes a investi au nom des systèmes de retraite du UK Council; La CDPQ le fait au nom des Canadiens.

Eurostar commencera à intensifier ses services le 27 mai. Mais les craintes persistent qu’une autre vague du virus, ainsi que les restrictions, pourraient conduire Damas, son conseil d’administration et ses actionnaires à revenir à la case départ.

READ  Bay Area Company capitalise sur les activités du comté de Kern pour atténuer les pertes dues aux incendies en France | Nouvelles

«Ce n’est pas fini», déclare une source de haut niveau. « Nous ne sommes même pas près de quitter les bois. » Si vous restez comme ça pendant encore 12 mois, nous reviendrons. «