Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le Conseil du travail décide que Tesla doit autoriser les travailleurs à porter des vêtements syndicaux

Le Conseil du travail décide que Tesla doit autoriser les travailleurs à porter des vêtements syndicaux

DETROIT (AFP) – Le Conseil national des relations du travail a annulé une décision de l’ère Trump en concluant que Tesla ne pouvait pas interdire aux employés de l’usine de porter des insignes syndicaux au travail.

Le conseil d’administration, dans une décision 3-2 rendue lundi, a annulé la décision du NLRB de 2019 concernant Walmart et Union Apparel. Le conseil a écrit que la décision de la Cour suprême de 1945 a établi un précédent pour autoriser les vêtements.

Tesla a reçu l’ordre de cesser d’appliquer une politique uniforme « extrêmement large » qui empêche effectivement les travailleurs de la production de l’usine Tesla de Fremont, en Californie, de porter des t-shirts UAW noirs.

Dans sa décision contre Tesla, le conseil a déclaré qu’il avait réaffirmé un précédent de longue date selon lequel il était « soi-disant illégal » pour les employeurs de restreindre les tenues syndicales sans circonstances particulières qui justifieraient l’interdiction.

Une majorité du conseil d’administration a décidé que Tesla n’avait pas précisé les circonstances particulières qui permettraient d’interdire les vêtements UAW.

« Le conseil d’administration réaffirme que toute tentative de restreindre le port de vêtements ou d’insignes syndicaux est illégale par défaut et conforme au précédent de la Cour suprême – l’employeur porte un fardeau accru pour justifier les tentatives de limiter ce droit important », a déclaré le président Lauren. McFerran a déclaré dans un communiqué. « . .

J’ai laissé des messages lundi demandant des commentaires à Tesla et au syndicat des travailleurs de l’automobile.

C’est la deuxième défaite du NLRB pour Tesla et le PDG Elon Musk.

Tesla a fait appel d’une décision l’année dernière qui a conclu que l’entreprise et Musk se sont livrés à des pratiques de travail déloyales en 2018.

READ  La France affirme que l'Union européenne et les États-Unis peuvent s'entendre sur les métaux critiques malgré la défaillance de l'acier

Il y a un an, le Council on Labor Relations a découvert que dans un tweet daté du 20 mai 2018, Musk avait illégalement menacé les employés de perdre leurs stock-options s’ils choisissaient d’être représentés par l’UAW.

Les membres du conseil d’administration ont ordonné à Tesla de demander à Musk de supprimer le tweet et de cesser de menacer les employés de perdre des avantages pour soutenir une organisation syndicale.

Tesla a également été tenue de publier un avis sur les pratiques de travail déloyales dans son usine de Fremont de 10 000 travailleurs et de publier un avis sur le tweet dans toutes ses installations du pays.

En avril 2021, Tesla a fait appel de la décision du NLRB devant une cour d’appel fédérale de la Nouvelle-Orléans.

Entre autres choses, la longue décision du NLRB de mars 2021 a également ordonné à Tesla de réintégrer un employé qui avait été licencié pour activité d’organisation syndicale et de lui rendre son salaire.

Musk a tweeté en mai 2018 : « Rien n’empêche l’équipe Tesla de l’usine automobile de voter pour les syndicats. Ils peuvent le faire tmrw s’ils le souhaitent. Mais pourquoi payer des cotisations syndicales et abandonner les options d’achat d’actions pour rien ? Notre bilan de sécurité est deux fois plus bon qu’il était. » Quand l’usine était dans l’UAW et que tout le monde recevait déjà des soins de santé. « 

Dans la décision de lundi, le NLRB a écrit que Tesla avait une politique exigeant une « tenue d’équipe » pour les travailleurs de la production, qui comprenait des T-shirts noirs avec le logo Tesla et des T-shirts noirs sans boutons, rivets ou fermetures éclair exposés. Tesla a fourni des vêtements aux travailleurs.

READ  Des wagons de train de Pittsburgh ont déraillé; Pas de matières dangereuses

Au cours de la campagne de syndicalisation de l’UAW au printemps 2017, certains travailleurs de la production ont commencé à porter des T-shirts noirs avec un petit logo syndical sur le devant et un logo plus grand au dos. Avant août 2017, les travailleurs portaient des T-shirts qui n’étaient pas noirs ou avaient des logos sans rapport avec Tesla. Mais à l’époque, la société a commencé à appliquer strictement la politique d’usure de l’équipe, a écrit le NLRB.

Le conseil a écrit le 10 août 2017 que les superviseurs avaient menacé de renvoyer deux travailleurs chez eux pour avoir porté des vêtements syndicaux. Tesla a autorisé les travailleurs à porter des étiquettes syndicales sur les vêtements requis.