Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le constructeur ferroviaire français Alstom remporte un contrat d’un milliard de dollars pour moderniser le métro du Caire

La compagnie ferroviaire française Alstom a annoncé lundi avoir remporté un contrat de 876 millions d’euros (1 milliard de dollars) pour moderniser la plus ancienne ligne de métro du Caire.

L’accord signé avec l’Autorité nationale des tunnels en Egypte porte sur 55 trains avec neuf voitures et un contrat de maintenance de huit ans.

Il s’agit de l’un des 13 contrats signés avec différentes entreprises pour améliorer le réseau de transport égyptien le deuxième jour de la conférence TransMea au Caire.

« Nous sommes honorés de jouer un rôle dans le développement et la modernisation du réseau urbain égyptien », a déclaré Henri Popart-Lafarge, PDG d’Alstom, dans un communiqué.

« Avec une flotte d’environ 495 gros véhicules, davantage de résidents pourront se déplacer en toute sécurité et confortablement chaque jour », a-t-il déclaré.

L’Égypte modernise son système ferroviaire et son métro avec des mégaprojets, tels qu’un chemin de fer à grande vitesse de plusieurs milliards de dollars reliant la mer Rouge et la côte méditerranéenne qui sera construit par Siemens, Orascom Construction et des entrepreneurs arabes.

La ligne 1 du métro du Caire, lancée en 1987, transporte environ 2,5 millions de passagers par jour entre Marg et Helwan sur la rive orientale du Nil.

Chacune des nouvelles rames de métro pourra transporter 2 580 passagers aux heures de pointe. Alstom a déclaré que la conception, qui comprend de larges couloirs et une zone réservée aux femmes, « reflétera l’histoire et la culture du Caire ».

Le métro sera conçu et fabriqué en France tandis que les travaux de maintenance seront réalisés au Caire et gérés localement.

READ  Salon Air France repensé à l'aéroport de Montréal : Business Traveller USA

Le ministère égyptien des Transports a déclaré que le projet est principalement financé par le gouvernement français via un prêt bonifié de 776 millions d’euros avec une période de remboursement de 25 ans et une période de grâce de 15 ans.

Cela fait suite à un accord signé en juin entre le ministre français de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire et le ministre égyptien des Transports Kamal El Wazir.

Alstom est partenaire des chemins de fer égyptiens depuis 1972 et emploie environ 500 personnes dans le pays. Elle travaille actuellement au développement de deux monorails reliant la Nouvelle Capitale Administrative et la Ville du Six Octobre dans le Grand Caire.

Alstom, basé à Saint-Ouen, près de Paris, compte 150 000 véhicules en service commercial dans le monde. Après avoir acquis Bombardier Transport en janvier pour 5,5 milliards d’euros, la société a déclaré un chiffre d’affaires initial de 14 milliards d’euros au cours de la période de 12 mois se terminant le 31 mars.

L’accord avec Bombardier a permis à Alstom de devenir le deuxième acteur mondial du secteur ferroviaire après le chinois CRRC.

Mise à jour : 9 novembre 2021, 03h07