Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le gouvernement ferme 50 hôtels pour migrants

Le gouvernement ferme 50 hôtels pour migrants

  • Par Nick Erdley, correspondant politique et Sam Francis, correspondant politique
  • nouvelles de la BBC

Commentez la photo,

Un migrant reçoit de l’aide sur la plage de Dungeness, en Angleterre, cet été

Le gouvernement devrait confirmer son intention de mettre fin à l’utilisation de 50 hôtels pour héberger des migrants d’ici janvier.

En mars, la BBC a appris qu’environ 400 hôtels étaient utilisés pour héberger un nombre record de demandeurs d’asile.

Le secrétaire à l’Immigration, Robert Jenrick, annoncera mardi son intention de commencer à mettre fin aux contrats hôteliers qui coûtent 8 millions de livres sterling par jour aux contribuables.

Les ministres ont souvent critiqué le coût et promis de réduire la dépendance du gouvernement à l’égard des hôtels.

La fréquentation des hôtels a considérablement augmenté à mesure que le nombre de personnes demandant l’asile au Royaume-Uni a augmenté, atteignant l’année dernière un sommet en 20 ans de 74 751, selon les données du ministère de l’Intérieur.

En vertu de la loi sur l’immigration et l’asile de 1999, le ministère de l’Intérieur a l’obligation légale d’héberger les demandeurs d’asile, qui peuvent devenir démunis, pendant que leurs demandes sont en cours de traitement.

En août, le nombre de demandeurs d’asile traités a atteint un niveau record de 175 000.

Les travaillistes ont demandé la nomination de 1 000 spécialistes supplémentaires pour résorber l’arriéré des demandes d’asile.

Facture d’hôtel réduite

Certains hôtels ont cessé d’héberger des migrants ces dernières semaines, notamment autour de Northampton et de Kettering, des zones susceptibles d’être ciblées par les travaillistes lors des prochaines élections générales.

Dans d’autres, on estime qu’il ne reste qu’un petit nombre d’immigrés.

Les ministres espèrent utiliser davantage de bateaux pour héberger les migrants dans les mois à venir.

Dans le cadre d’un plan gouvernemental annoncé en avril 2022, certains demandeurs d’asile seront envoyés au Rwanda pour y demander l’asile.

La Cour suprême examine actuellement la légalité du projet, suite à une décision antérieure de la Cour suprême selon laquelle le plan rwandais était légal.

M. Sunak a fait de la réduction du nombre d’arrivées illégales au Royaume-Uni l’une de ses principales priorités.

READ  Les États-Unis et la Russie discuteront de l'Ukraine et des questions de sécurité le mois prochain