Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le Pape supprime les privilèges légaux des cardinaux et évêques du Vatican

Le pape François tient une messe à la basilique Saint-Pierre du Vatican, le 25 avril 2021. Reuters / Remo Caselli / File Photo

Le pape François a décidé vendredi que les évêques et les cardinaux qui travaillent au Vatican seront jugés par le même tribunal général qui entend d’autres affaires pénales et non par un groupe d’évêques.

François a décrété l’abolition d’une clause du Code pénal civil du Vatican où les évêques et les cardinaux n’étaient gouvernés que par la Cour de cassation, un organe suprême composé de cardinaux et d’autres clergés de haut rang.

Ces dernières années, il y a eu de nombreux cas dans lesquels des gens ordinaires pris dans des enquêtes pénales ont été jugés et condamnés par le tribunal ordinaire, composé de non-membres du clergé, alors que les cardinaux impliqués dans les mêmes affaires n’ont jamais été jugés ou a reçu des jugements spéciaux. Thérapie.

Dans l’introduction du décret, François a déclaré que le droit civil au sein du Vatican, une cité-état souveraine, devrait être «sans privilèges qui remontent dans le temps et ne sont plus compatibles» avec les responsabilités individuelles.

Les changements, souvent censés s’appliquer aux crimes financiers, simplifieront le processus pour demander des comptes aux cardinaux et aux évêques au Vatican s’ils sont accusés d’actes répréhensibles.

Le Pape n’a pas encore accepté d’ouvrir une enquête ou un procès.

Les experts juridiques de l’Église ont déclaré que si les changements faciliteront l’enquête et les poursuites contre les cardinaux et les évêques résidant au Vatican, ils élargissent les protections en leur donnant deux possibilités d’appel.

READ  Le Canada interdit les vols en provenance de l'Inde et du Pakistan

C’était la deuxième fois en plusieurs jours que François envoyait un signal clair aux cardinaux sur la nécessité d’une plus grande responsabilité.

Jeudi, il a publié un autre décret imposant une divulgation et une surveillance économiques complètes aux administrateurs du Vatican, y compris les cardinaux, et stipulant que personne n’acceptera de cadeaux personnels d’une valeur supérieure à 40 €. Lire la suite

Les nouvelles règles applicables au tribunal de première instance dans les affaires pénales pourraient affecter le cardinal Angelo Picchio, qui a été expulsé par François d’un poste de direction au Vatican l’année dernière après des allégations de détournement de fonds et de favoritisme. Biku a nié tout acte répréhensible.

Nos critères: Principes de confiance de Thomson Reuters.