Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Le premier parc éolien offshore commercial de France devient pleinement opérationnel



23 novembre 2022

La première éolienne du parc éolien offshore de Saint-Nazaire a été installée les 12 et 13 avril. La 80e et dernière turbine a été installée le 5 septembre 2022. ©Parc éolien en mer de Saint-Nazaire – Production CAPA Corporate

Le premier parc éolien offshore à échelle commerciale de France a commencé à fonctionner mercredi alors que l’Europe se démène pour sécuriser son approvisionnement en énergie après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le parc éolien de Saint-Nazaire, situé sur la côte bretonne dans le nord-ouest de la France, compte 80 turbines et fournira une énergie propre pour alimenter l’équivalent de 400 000 foyers par an, soit 20 % de la consommation électrique de la région Loire-Atlantique.

Le projet appartient à EDF Renewables et à EIH Sarl, une filiale des sociétés canadiennes Enbridge Inc et CPP Investments. Enbridge, surtout connue pour son réseau nord-américain d’oléoducs, est partenaire de trois autres projets éoliens français actuellement en construction.

« (Nous) sommes impatients de poursuivre notre travail dans le développement du secteur éolien offshore en France », a déclaré Matthew Ackman, vice-président directeur de l’énergie, de la stratégie et des nouvelles technologies énergétiques d’Enbridge, dans un communiqué de presse.

Le chantier de Saint-Nazaire a duré 10 ans. En septembre, le président français Emmanuel Macron s’est rendu sur le site et a promis de réduire les formalités administratives pour réduire de moitié le temps nécessaire en France pour faire décoller des projets d’énergie renouvelable. Plus tôt cette année, Macron a déclaré qu’il souhaitait que la France compte environ 50 parcs éoliens offshore d’ici 2050.

READ  La vidéo d'un père et de sa fille dénonçant le racisme critique devient virale

(Reuters – Reportage de Nia Williams en Colombie-Britannique; Montage par Cynthia Osterman)