Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Lyon France : Prochaines étapes du CCF d’INTERPOL- INTERPOL (Partie 3 sur 3) |  Loi Estlund, Pennsylvanie

Lyon France : Prochaines étapes du CCF d’INTERPOL- INTERPOL (Partie 3 sur 3) | Loi Estlund, Pennsylvanie

Les articles précédents de cette série traitaient de la nécessité de planifier les sessions en fonction du nombre de demandes de secours que le CCF reçoit chaque année. Le RNLJ avance que si le nombre de demandes reçues par le CCF continue d’augmenter, il ne sera pas possible de continuer à programmer 3 à 4 sessions chaque année.

Rappelant les chiffres selon les rapports annuels d’activités du CCF, le CCF a reçu 643 Nouveau Demandes en 2015 et 1 417 en 2021, mais satisfaites seulement quatre fois en deux ans. Cela signifie que le CCF d’INTERPOL a tenu le même nombre de sessions bien qu’il ait reçu deux fois plus de demandes.

Temps imparti pour chaque cas

Il est important de noter le temps réel alloué au CCF pour examiner chaque demande. Si chacune des quatre sessions tenues en 2021 durait quatre jours et que les membres du CCF se réunissaient 8 heures par jour, les membres devraient prendre des décisions sur 11 cas toutes les heures. Cela signifie qu’environ 5 minutes sont allouées pour chaque demande envoyée. Il est indéniable que 5 minutes sont trop peu de temps pour véritablement examiner un cas, même s’il a été soigneusement examiné par le personnel qualifié à temps plein du CCF.

solutions

La Commission peut résoudre ce problème en :

  • En augmentant le nombre de séances, elles sont programmées proportionnellement au nombre de demandes à examiner.
  • « Mini-sessions » à distance : tous les membres de la Commission viennent de différents pays et occupent des postes à temps plein ailleurs. La conduite de courtes sessions à distance permet aux membres de rester dans leur pays tout en traitant des cas plus simples et en abordant des questions plus complexes lors de réunions formelles en face-à-face à Lyon.
  • Ajout de membres supplémentaires à la Commission et catégorisation des demandes pour garantir l’uniformité de l’analyse et de l’approche.
READ  La Suisse utilise France Scratch pour atteindre le dernier spot wild card

Toute combinaison de ces solutions peut réduire la charge de travail et accroître l’efficacité de la Commission.

Comme toujours, les réflexions et commentaires sont les bienvenus.

[View source.]