Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Renaissance d’une forme d’art du XIXe siècle de dessins scientifiques tactiles pour les aveugles

Zoom / Le lithophane imprimé en 3D pourrait aider les scientifiques malvoyants à « voir » les données, telles que les gels de séparation des protéines du bout des doigts.

Ordan Kohn / Brian Shaw

Au XIXe siècle, une forme d’art était connue sous le nom de Lithovan Il faisait fureur en Europe occidentale. Ces fins reliefs sont généralement constitués de matériaux translucides tels que la porcelaine ou la cire. Lorsqu’il est rétro-éclairé, une image 3D brillante apparaîtra qui changera ses caractéristiques en réponse aux différences de source lumineuse. Les chercheurs ont maintenant ressuscité cette forme d’art pour créer des graphiques tactiles pour illustrer des données scientifiques phosphorescentes. Selon dernier papier Publié dans Science Advances, ce lithophane est accessible aux personnes aveugles et voyantes, ce qui en fait un outil universel de visualisation des données scientifiques.

« Cette recherche est un exemple d’art qui rend la science plus accessible et plus complète. L’art sauve la science d’elle-même », Le co-auteur Brian Shaw a déclaré :, biochimiste à Baylor. « Les données et les images scientifiques – par exemple, les images étonnantes issues du nouveau télescope Webb – sont inaccessibles aux personnes aveugles. Cependant, nous montrons que de minces graphiques haptiques transparents, appelés lithophanes, peuvent rendre toutes ces images accessibles à tous, quelle que soit la vue. … Comme nous aimons le dire, « des données pour tous ».

Le mot « lithophane » vient du grec Litho (pierre ou rocher) et mortels (faire apparaître), qui est communément traduit par « lumière dans la pierre ». Les racines de cette forme d’art remontent à la Chine ancienne, jusqu’à 1 000 ans avant la dynastie Tang. (Les sources historiques décrivent des bols fins comme du papier avec des décorations cachées.) Mais jusqu’à présent, aucun lithophane réel n’était connu en Chine avant 1800.

READ  Le rover de la NASA enquête sur les «sols de jardin» au fond d'un lac martien

Qui exactement a perfectionné le processus de fabrication du lithophane est encore débattu parmi les historiens. Un processus courant du 19e siècle consistait à graver un dessin en trois dimensions dans une fine feuille de cire ou de porcelaine translucide à l’aide de la technologie traditionnelle. la satisfaction Et le gravure techniques d’impression. Plus de lumière brillera à travers les parties de la sculpture où la cire était la plus fine.

Ces lithophanes variaient en épaisseur d’un seizième de pouce à un quart de pouce. Ils étaient exposés sous forme de peintures accrochées aux fenêtres ou devant des boucliers avec des bougies allumées derrière eux comme source de lumière. Les lithophanes peuvent également être utilisés comme veilleuses, écrans de cheminée, pour réchauffer le thé ou comme embellissements en relief avec des images dramatiques. industriel américain Samuel Colt Il a rempli sa maison à Hartford, Connecticut, avec plus de 100 lithophanes et a commandé 111 copies de lithophane à partir d’une photographie de lui-même pour les donner à des amis et des confidents.

Cette technologie n’était plus privilégiée après l’invention de la photographie, mais l’avènement de l’impression 3D a ravivé l’intérêt. Aujourd’hui, le lithophane est généralement fabriqué avec du plastique et imprimé en 3D à partir de n’importe quelle image 2D convertie en un topographe 3D, selon Shaw et ses co-auteurs, ce qu’ils ont fait à l’aide d’un logiciel en ligne gratuit. Quatre de ces co-auteurs sont aveugles depuis la naissance ou l’enfance, mais terminent toujours avec succès leur doctorat. Mais ce sont des exemples rares. Trouver un moyen de créer des graphiques scientifiques tactiles que les personnes aveugles et voyantes peuvent utiliser supprimerait un obstacle de longue date qui a empêché de nombreuses personnes malvoyantes d’accéder à la science.