Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Spider-Man français rampe sur un gratte-ciel de Barcelone en action pour le climat

Spider-Man français rampe sur un gratte-ciel de Barcelone en action pour le climat

BARCELONE (Reuters) – Un cascadeur urbain connu sous le nom de « Spider-Man français » pour son ascension audacieuse a franchi une nouvelle étape en escaladant vendredi un gratte-ciel de 166 mètres à Barcelone dans le but de sensibiliser au changement climatique. et déshydratation.

Alain Robert, 60 ans, a rampé sur l’extérieur du Melia Barcelona Sky en verre et en acier, le quatrième plus haut bâtiment de la ville espagnole, avec seulement un sac de craie en poudre et des chaussures d’escalade pour l’aider à grimper.

Après avoir atteint la surface, il a déclaré : « Je voudrais transmettre un message sur le changement climatique et le problème de l’assèchement des sols en Espagne (afin de le résoudre rapidement) » par le gouvernement. Il n’a pas été autorisé à grimper et a été retenu au sommet par la police.

L’Espagne est confrontée à une sécheresse persistante et certaines parties du sud de l’Europe sont aux prises avec des températures inhabituellement chaudes qui, selon les scientifiques, ont été exacerbées par le réchauffement climatique.

Avant l’ascension, Robert a déclaré à Reuters que le bâtiment était « très agressif » et a déclaré en plaisantant à moitié qu’il ressentirait les effets du changement climatique et de la sécheresse elle-même à cause de la chaleur.

Il a enroulé ses doigts avec du ruban d’escalade pour éviter les brûlures de la surface grésillante – réchauffée par le fort soleil même à travers les températures extrêmes de Barcelone vendredi était relativement douce de 23 ° C (73,4 ° F).

Des dizaines de spectateurs se sont rassemblés à l’extérieur, ont tendu le cou pour apercevoir Robert, vêtu d’un costume et d’un chapeau rouge vif, montant en une demi-heure environ.

READ  Le ministère du Travail propose un élargissement significatif de l'éligibilité aux heures supplémentaires

Robert a commencé à grimper en 1975 sur les pistes près de sa ville natale de Valence. Deux ans plus tard, il s’est lancé dans le « solo libre » à haut risque, grimpant seul sans l’aide de cordes ni de ceintures de sécurité.

Depuis lors, il a escaladé plus de 150 bâtiments, dont le plus haut bâtiment du monde, le Burj Khalifa à Dubaï, la Tour Eiffel à Paris et le Golden Gate Bridge à San Francisco.

(Couverture) Par Horace García et Albert Gea Écriture par David Latona et Elena Rodriguez Montage par Andre Caleb et Frances Kerry

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.