Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Styles de cinéma : La Dépêche française livre | Nouvelles

Selon les styles bobby

The French Dispatch est le dernier film du scénariste Wes Anderson. C’est une lettre d’amour au journalisme, qui se déroule dans un avant-poste français fictif pour un journal américain. Le film est le premier « film d’anthologie » d’Anderson et contient quatre courts métrages, qui sont tous des histoires dans le dernier numéro de la Gazette d’honneur.

C’est très probablement le film le plus détaillé de Wes Anderson. Anderson est un réalisateur connu pour remplir le cadre de détails complexes, fournissant des indices et des récompenses en arrière-plan ou à la périphérie d’un plan donné. The French Dispatch reprend ce concept et le renforce décuplé, offrant au spectateur plus d’informations à l’écran que l’œil humain a le temps de traiter. Comme le format magazine qui a inspiré ce film, ce film pourrait gagner à le regarder à la maison. Le spectateur pourra faire une pause à tout moment et voir tous les détails du cadre, dépenser ce qu’il choisit personnellement avant d’aller de l’avant et le parcourir à son rythme comme n’importe quel magazine.

Les films de Wes Anderson ont un style bien à eux. Ils sont immédiatement reconnaissables car leur esthétique est complètement unique, et il n’y a rien d’autre comme eux. Anderson crée non seulement des mondes entiers, mais semble avoir créé une nouvelle version de la réalité parallèle à notre monde, mais en dehors de celle-ci. The French Dispatch poursuit cette idée, comme l’ont démontré les précédents films ingénieux de Wes Anderson.

La Dépêche française est un hommage aux écrivains en général. Les auteurs de chaque nouvelle/film sont placés au centre de leurs propres histoires, et l’importance du narrateur est primordiale dans chaque histoire. Comme les auteurs eux-mêmes, chaque court métrage a son propre son, ce qui témoigne de la maturité de Wes Anderson en tant qu’écrivain. Ce film montre sa flexibilité et sa polyvalence, écrivant avec succès la voix de plusieurs personnages complètement différents.

READ  Pourquoi Air France ne rembourse pas le vol annulé ?

Les thèmes des films de Wes Anderson semblent souvent aléatoires, mais ce sont généralement des thèmes ou des idées qui le passionnent. Son enthousiasme pour ce qu’il aime est contagieux, omniprésent dans les cœurs et les esprits de son public. Dans le cas de The French Dispatch, Anderson tire principalement son influence du New Yorker.

Ce film est conçu pour imiter le thème de l’affaire New Yorker. Il comprend même une table des matières dans le film. Comme le magazine populaire, The French Dispatch propose des graphiques amusants et trois grandes histoires principales. Jamais auparavant un film n’avait été aussi dévoué à sa quête pour donner vie à l’idée d’un magazine.

Le casting est absolument imbattable dans ce film. Anderson semble avoir atteint un point dans sa carrière où il peut travailler avec n’importe quel acteur qu’il veut, car même les petits rôles étoilés reviennent à des acteurs comme Willem Dafoe et Saoirse Ronan ; Acteurs qui jouent généralement dans leurs autres films. Anderson a développé une sorte de distribution d’ensemble, chacun de ses films se sentant parfois comme une réunion de famille de visages familiers qui se remettent ensemble. Plusieurs acteurs de ce film travaillent avec Anderson pour la quatrième ou cinquième fois ; Certains plus longtemps. Ces acteurs travaillent si bien ensemble qu’il semble parfois qu’ils font tous partie intégrante de la cohésion de l’ensemble de l’œuvre. Si une pièce était retirée, toute la structure s’effondrerait comme une tour Jinja.

The French Dispatch est un film techniquement audacieux. Il bascule constamment entre la couleur, le noir et le blanc. Il présente également une scène dans laquelle une version plus petite du personnage à la caméra est échangée avec l’ancienne version du personnage. C’est un spectacle très choquant, on se rend compte qu’ils n’ont jamais rien vu de tel auparavant. Ce sentiment spécial est partout tout au long de regarder ce film.

READ  Voyager à Disney est devenu impossible pour beaucoup (encore) - à l'intérieur de la magie

The French Dispatch propose quatre courts métrages individuels, alignés dans une structure de poupées imbriquées, tout comme le précédent film d’action réelle : le Grand Budapest Hotel primé. Chaque histoire est totalement unique, mais elles présentent toutes le souci du détail, la compassion et l’exclusivité que nous connaissions et aimions tous du film de Wes Anderson. Il s’agit d’un film entièrement dédié à un fichier. Si vous n’êtes pas fan de Wes Anderson, ce film ne vous convaincra pas du contraire. Cependant, si vous vous abonnez à la marque cinématographique d’Anderson, The French Dispatch ne fera qu’approfondir votre amour pour ce réalisateur incomparable.

Bobby Styles a étudié le cinéma à l’Université de Californie et a travaillé comme monteur et producteur sur plusieurs projets de films, de publicités et de clips vidéo à Los Angeles. Il enseigne actuellement des cours de production vidéo intermédiaires et avancés à l’Académie du multimédia et de la technologie de l’école secondaire Monache. Sa chronique apparaît dans l’enregistreur tous les mardis.