Dakarinfo

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici Manchettes, politique et culture françaises sur la chaîne d'information

Hitachi et Alstom ont remporté un contrat de 300 milliards de yens pour construire la ligne HS2 au Royaume-Uni

Le japonais Hitachi et son partenaire français Alstom SA ont remporté un contrat de 2 milliards de livres (300 milliards de yens) pour la fourniture d’une flotte de trains électriques à 225 mph pour le nouveau British High Speed ​​Rail HS2.

Un communiqué publié jeudi par HS2 Ltd.

Une demande énorme soutiendrait ou créerait des milliers d’emplois et stimulerait les deux principaux fabricants de trains britanniques, l’historique Litchurch Lane à Derby, dans le centre de l’Angleterre, désormais exploité par Alstom, et la nouvelle usine Newton Aycliffe à Hitachi dans le nord-est. La fabrication des trains de 200 mètres, qui doubleront pour former 16 voitures transportant plus de 1 000 passagers, débutera en 2025.

Le HS2 a été touché le mois dernier lorsque le gouvernement du Premier ministre britannique Boris Johnson a annulé la majeure partie de son expansion prévue vers l’est à Leeds dans le Yorkshire, alors que le coût du plus grand projet d’infrastructure d’Europe a grimpé à plus de 100 milliards de livres sterling. Dans le même temps, il a confirmé que les trains commenceront à circuler à partir de 2029 sur le West Arm, qui se poursuivra vers le nord jusqu’à Manchester.

« Il s’agit d’une autre étape importante dans la livraison du HS2 », a déclaré le secrétaire britannique aux Transports Grant Shapps dans le communiqué. « L’annonce d’aujourd’hui place la Grande-Bretagne fermement à l’avant-garde de la révolution ferroviaire à grande vitesse. »

Le PDG d’Hitachi Rail, Andrew Barr, a déclaré que les nouveaux trains inaugureraient la « nouvelle génération » de voyages express au Royaume-Uni », ajoutant à la petite flotte de modèles Javelin – basée sur le shinkansen Express – qui fournit des services locaux sur la ligne HS1 entre Londres et le tunnel sous la Manche.

READ  Exclusif : l'Australie s'attend à un accord commercial avec l'UE d'ici fin 2022 - Ministère

Alstom était en lice pour remporter l’intégralité de la commande, car la société française avait promu une variété de ses trains TGV pour le contrat.

Alors que les revenus à 50/50 de l’entreprise avec Hitachi peuvent être moins rentables, le contrat donne un coup de pouce au milieu des craintes des investisseurs après qu’Alstom a engagé 1 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars) contre des contrats en difficulté hérités de l’achat de Bombardier Transport à sa société mère canadienne.

L’assemblage initial et la mise en service du châssis 432 auront lieu dans l’usine Hitachi de Newton Aycliffe, avant que les trains ne se rendent sur le site d’Alstom à Derby pour être terminés et testés.

Les unités de roue proviendront de l’usine de la société française à Crewe, où le projet maintiendra plus de 500 emplois directs et environ 2 000 dans la chaîne d’approvisionnement au sens large. La maintenance sera assurée dans une autre usine d’Alstom à Birmingham dans le cadre d’un contrat de 12 ans.

Alors que le design gagnant est une évolution de l’ETR 1000 construit par Hitachi et Bombardier pour l’italien Trenitalia – qui fera circuler des trains sur le HS2 en collaboration avec FirstGroup PLC – il est 15 % plus léger avec 30 % de capacité en plus.

Le contrat devait être attribué en 2019, mais a été touché par une série de retards. Parmi les soumissionnaires initiaux figuraient l’allemand Siemens AG, qui avait engagé des démarches légales dans le cadre de l’offre, et l’espagnol Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles SA.

READ  Calme la France sur les efforts de l'Australie pour réparer les dommages causés à l'Oaks Rift | La France

À une époque à la fois de désinformation et de beaucoup d’informations, Un journalisme de qualité est plus important que jamais.
En vous abonnant, vous pouvez nous aider à bien raconter l’histoire.

Abonnez-vous maintenant

Galerie de photos (cliquez pour agrandir)